Historique

L’association déclarée loi de 1901 « Les Jardins du Souvenir » a été fondée en 1989 par des maîtres d’animaux de compagnie (J.O. du 10 mai 1989). Ses statuts ont été retouchés en assemblée générale extraordinaire des adhérents. Elle reste sans but lucratif.

Philippe Ovens & Jean Broizat
Son premier cimetière animalier de Douains a été ouvert dans l’été 1989 ( 400 tombes environ). Tout proche, le deuxième cimetière a été inauguré dans l’été 1999. Devenue propriétaire des terrains en 1997-1998, l’association dispose également d’une réserve pour aménagements futurs. Le nombre de ses adhérents, bénéficiaires d’une tombe pour leurs petits compagnons, peut augmenter(850 début 2018).

Aujourd’hui disparus Philippe Ovens (à gauche) et Jean Broizat peuvent être fiers du premier cimetière animalier associatif. Grâce à eux beaucoup de chiens, chats, oiseaux sont enterrés à Douains. Point commun entre les 850 membres des Jardins : l’amour qu’ils portaient à leur animal, «Ils se connaissent, s’entraident, se réconfortent quand, au détour d’une photo pâlie ou d’un joujou retrouvé, le chagrin les surprend. »

Ce réseau d’amitié est l’âme même de l’association, qui écoute, conseille, console les adhérents… et les autres: «Des inconnus nous appellent : ils avaient découpé et conservé la plupart du temps dans le carnet de santé de l’animal un article nous concernant. En larmes, ils nous expliquent leur douleur leur refus de l’équarrissage». Savoir que l’excavation sera prête à leur arrivée à Douains et que la cérémonie, simple et intime, se déroulera en présence de membres de l’association les rassure.